Une rue, un nom, une histoire

18 février 2015 | Actualités

Jean-Pierre Timbaud

Vous passez peut-être chaque jour devant le lycée technique en prenant le métro.  Mais savez-vous qui était Jean-Pierre Timbaud ?

Né en Dordogne le 20 septembre 1904, Jean-Pierre Timbaud devient dans les années 1930 secrétaire du syndicat des métallurgistes parisiens, affilié à la CGT. A ce titre, il lutte activement durant les grandes grève des années qui précèdent le Front Populaire. Il est arrêté le 19 octobre 1940 et se trouvera en détention au camp de Choisel à Châteaubriand.

Le 20 octobre 1941, Karl Hotz, commandant des troupes d’occupation de Loire-Inférieure, est abattu à Nantes. En représailles, les Allemands décident de fusiller 48 otages: 27 prisonniers communistes du camp de Châteaubriand et 21 autres prisonniers pour faits de Résistance incarcérés à Nantes et à Paris. Le 22 octobre 1941, les otages dont fait partie Jean-Pierre Timbaud font preuve d’une grande dignité face à la mort.

Extrait du Journal de Mon Quartier écrit par les habitants – Janvier 2015  n°12

Poster un commentaire